Fermer .cross_0{fill:none;stroke-miterlimit:10}
Nous joindre

Journée mondiale de l’architecture 2022 - Réflexions sur l’architecture pour le bien-être

3 October, 2022 - Article
Montréal, 2022 - 10 - 03 - Selon le gouvernement du Canada, les Canadiens passent environ 90 % de leur temps à l’intérieur (gouvernement du Canada, 2022). Ce pourcentage élevé est intéressant, car la santé mentale et physique d’une personne est directement influencée par l’environnement bâti dans lequel elle vit. Par ailleurs, l’accès aux espaces publics communs a radicalement changé depuis le début de la pandémie de COVID-19. Cette réalité nous a permis de réaliser à quel point ces espaces sont importants dans nos quotidiens. Cela est particulièrement vrai pour les gens qui vivent en milieu urbain, notamment dans un immeuble d’appartements, une copropriété ou un autre immeuble résidentiel à logements multiples. Ces personnes se fient aux espaces communs pour ajouter à leur propre espace intérieur.

Pour souligner la Journée mondiale de l’architecture 2022, nous examinons comment les espaces communs des immeubles résidentiels à logements multiples contribuent à la santé et au bien-être. Chaque année, l’Union Internationale des Architectes choisit un thème qui représente l’un des enjeux mondiaux actuels dans le domaine de l’architecture. Cette année, le thème choisi est « Architecture pour le bien-être ». (UIA, 2022) 

L’objectif des espaces communs dans les projets résidentiels à logements multiples (immeubles d’appartements, immeubles plurifonctionnels, unités d’habitation superposées et foyers pour personnes âgées) est d’offrir aux résidents un espace intérieur ou extérieur commun où prendre part à des activités sociales ou récréatives (ville de Toronto, 2022). Un espace commun peut être n’importe quel espace partagé, comme les jardins, les terrasses, les théâtres, les salles de réception, les spas, les salles d’entraînement, les piscines, et les espaces aménagés spécialement conçus à l’intention des occupants.  

Au fil des ans, la hausse des coûts de construction et des terrains ainsi que les fluctuations des taux hypothécaires ont mené à la construction d’unités résidentielles individuelles plus petites qui peuvent correspondre à un prix d’achat adéquat pour les locataires et les acheteurs. Ainsi, pour combler cette perte de superficie, les espaces communs ont gagné en importance. Lorsque les espaces sont adéquatement conçus, ils deviennent un lieu social qui permet aux résidents de mieux se connaître et de sortir de leur logement. Un exemple est le projet des condominiums Le William où l’équipe d’architectes de Figurr a choisi d’intégrer une piscine et un chalet urbain ainsi que des jardins extérieurs vastes favorisant la socialisation entre les résidents et leur donnant accès à un espace vert. Donc, comment est-ce que l’ajout d’un espace commun dans les immeubles résidentiels à logements multiples peut-il favoriser la santé et le bien-être en plus d’avoir une incidence positive sur l’état de santé global des occupants?  Une programmation et un accès adéquat (espaces de cotravail, studios d’art, aire d’exercice canin, espaces familiaux, jardins communautaires, espaces sécuritaires pour la réception de colis, théâtres) rehaussent de façon significative la vie quotidienne des gens. Pour le collectif d’architectes Figurr, il est primordial de considérer un mode de vie sain dans l’élaboration des immeubles résidentiels à logements multiples.  

Installée à Montréal et à Ottawa, en plus d’œuvrer à l’échelle internationale, l’équipe de Figurr a acquis un point de vue unique sur l’intégration des espaces communs aux immeubles résidentiels à logements multiples situés dans différents environnements urbains. L’intégration de ces espaces aux immeubles résidentiels à logements multiples d’Ottawa et de Montréal requiert une approche différente pour ces deux marchés aux besoins différents. À Ottawa, la création des espaces communs est exigée par un règlement municipal adopté par la Ville d’Ottawa en 2014 (Ottawa, 2022). À l’opposé, l’intégration d’espaces communs aux immeubles résidentiels à Montréal n’est prévue par aucun règlement municipal (cependant les logements sociaux avec conditions de financement font exception). 

Les conditions du marché local régissent généralement la construction des immeubles résidentiels à logements multiples. Ottawa, une ville qui regorge d’espaces verts et dont le marché est généralement stable en raison de son grand nombre de fonctionnaires, exige moins d’espaces avec une grande programmation. Montréal, où le marché immobilier est habituellement plus féroce et reconnu pour son marché locatif vigoureux (Montréal est un marché locatif depuis les 40 ou 50 dernières années), les promoteurs immobiliers se servent des espaces communs uniques pour attirer d’éventuels occupants. Les immeubles comptent souvent (de multiples) piscines, toits-terrasses, grands halls et aménagements paysagers extérieurs. En proposant de telles commodités de qualité, les promoteurs réussissent à attirer plus de locataires et d’acheteurs. Cependant, en raison de la hausse des coûts de l’entretien de ces espaces, on assiste actuellement à un passage de la quantité à la qualité. On privilégie maintenant le type de commodités offert plutôt que la création d’espaces entièrement inclusifs. 

Par exemple, les promoteurs peuvent considérer l’aménagement d’espaces communs favorisant certains modes de vie spécifiques. Les projets immobiliers qui comprennent une aire d’exercice canin intérieure attireront les propriétaires d’animaux et les immeubles qui comptent un espace réservé aux poussettes et une salle de jeu attireront les jeunes familles. Quant aux jardins communautaires, aux ateliers et aux espaces de rangement, ils attireront ceux qui souhaitent pratiquer des activités extérieures. Dans le concept monotype d’un projet résidentiel à logements multiples, l’équipe de Figurr a étudié la création d’une ferme verticale en aquaponie pouvant produire, 365 jours par année, de nombreux produits alimentaires localement, comme des fruits, des légumes et du poisson. Le concept présente les principes de l’économie circulaire qui repose sur une nouvelle vision de nos modes de production et de consommation visant à consommer moins de ressources et à optimiser l’utilisation de celles déjà présentes. En plus de plaire à des gens qui adoptent un certain mode de vie, ce concept soutient tant les résidents de l’immeuble que la communauté locale. Finalement, l’intégration d’espaces de cotravail et d’espaces de bureau spécialement conçus attire généralement les professionnels et les entrepreneurs à la recherche d’environnements de travail partagés où il fait bon travailler, jouer et vivre (Ascott 2021). 

Les espaces communs ont toujours existé dans les immeubles résidentiels à logements multiples. Cependant, leur importance est devenue plus évidente et par leur conception intelligente, ils remplissent un nouveau rôle selon leur marché. L’intégration d’espaces intelligemment conçus dans les immeubles résidentiels à logements multiples est d’une grande importance pour rehausser le bien-être des résidents. Chez Figurr, nous savons quelles sont les répercussions de l’environnement bâti sur la santé physique et mentale des gens. Nous nous efforçons de concevoir des immeubles qui influencent favorablement la communauté, les entreprises et les résidents qui les utilisent. 

Journée mondiale de l’architecture : 

La Journée mondiale de l’architecture est l’occasion de souligner ce que représente l’architecture dans notre vie de tous les jours et le rôle important de l’architecte. La Journée mondiale de l’architecture a été créée en 1985 par l’Union internationale des architectes (UIA) et elle est célébrée le premier lundi d’octobre parallèlement à la Journée mondiale de l’habitat de l’ONU. Afin d’orienter la discussion vers des échanges pertinents et utiles, l’UIA présente un nouveau thème pour la Journée mondiale de l’architecture chaque année.  

Références :

Ascott, Emma. "Developers Are Betting On Live-Work-Play Communities To Attract New Tenants," (September 20, 2021) All Work, https://allwork.space/2021/09/developers-are-betting-on-live-work-play-communities-to-attract-new-tenants/  

City of Toronto. (March 9, 2022) City of Toronto Zoning By-law 569-2013, as amended (Office Consolidation), https://www.toronto.ca/zoning/bylaw_amendments/ZBL_NewProvision_Chapter800.htm  

Croce, Brian. “Amenity Evolution,” (March 23, 2016) Multifamily Executive,  

https://www.multifamilyexecutive.com/property-management/apartment-trends/amenity-evolution_o  

Friedman, Robyn. “Case Studies in Multifamily Amenity Design,” (October 27, 2021) Multi-Housing News,  

https://www.multihousingnews.com/case-studies-in-multifamily-amenity-design/  

Government of Canada. "Indoor Air Quality," (August 29, 2022) Canada.ca, https://www.canada.ca/en/environment-climate-change/campaigns/canadian-environment-week/clean-air-day/indoor-quality.html  

Ottawa. “Section 137 – Amenity Area,” (2022) Part 5 - Residential Provisions (Sections 120 to 146),  

https://ottawa.ca/en/living-ottawa/laws-licences-and-permits/laws/laws-z/part-5-residential-provisions-sections-120-146#section-9122bb21-a213-4c59-ac66-001b6c6ca3b7  

TCU Development Corporation. “HOW THE PANDEMIC HAS CREATED UNIQUE OPPORTUNITIES FOR INVESTORS TO CAPITALIZE ON THE NEW NORMAL,” (October 14, 2021) 2021: THE STATE OF REAL ESTATE DEVELOPMENT IN OTTAWA, 

https://tcudevcorp.com/blog/2021-the-state-of-real-estate-development-in-ottawa/